Qui sommes-nous ?

Logo GPSE A4 bis

Le groupe de réflexion sur les prisons s’est constitué en 2006 à l’occasion des États Généraux de la Condition Pénitentiaire.

Transformé en association en juillet 2014, le GPSE est formé de bénévoles et d’associations en tant que telles qui interviennent dans de nombreux domaines de la vie des personnes placées sous main de justice : insertion, santé, culture, accès aux droits fondamentaux…

Comme son nom ne l’indique pas, les champs de préoccupation de l’association ne se limitent pas à la prison. Le GPSE cherche plus largement à promouvoir une réflexion sur l’exercice de la justice, l’exécution des sanctions pénales, la réinsertion des personnes sous main de justice. Ainsi sont abordées les questions de la réparation due aux victimes, du respect des personnes détenues, de leur accueil par la société civile.

Le GPSE se veut donc non seulement un lieu de réflexion et d’échanges d’expériences entre ses membres, mais aussi un moyen d’information du public et tout particulièrement des jeunes. La loi « Taubira » qui oriente la justice vers de nouvelles formes de sanctions,  donne un rôle important à la société civile.

Favoriser une réflexion sur les thèmes relatifs à la justice, à l’exécution des sanctions pénales et aux conditions carcérales.

Le sens de la sanction :

  • La notion de peine,
  • Les aménagements de peine,
  • Les droits et devoirs des détenus,
  • Les alternatives à la prison,
  • Le traitement de la récidive.

La vie dans les prisons :

  • Les conditions de détention,
  • La vie quotidienne du détenu, ses attentes,
  • Le respect des droits,
  • Le lien avec la famille et les proches,
  • La préparation de la sortie.

La vie à la sortie de la prison :

Le retour à la vie dans la société et les difficultés de réinsertion : la famille, le travail, le logement, les ressources, le regard des autres.

Les attentes de la société en terme d’insertion.

Voir les statuts

Les responsables :
  • Monsieur Jean-Noël THOMAS : Président
  • Monsieur Gérard GRIVET : Trésorier
  • Madame Mélissa ABBA-CHERIF et Monsieur Jean-Marie FAYOL-NOIRETERRE : Secrétaires